Les avantages et les inconvénients des robots tondeuses à gazon

gazon photo

Depuis sa première apparition sur le marché, la tondeuse à gazon robotisée a suscité une attention et une curiosité particulières tant chez les particuliers, propriétaires d’immeubles avec jardins ou espaces communs attenants, que chez les professionnels et le secteur public, comme équipement pour l’entretien permanent des espaces verts et parcs.

Les premiers appareils robotisés apparus sur le marché étaient des modèles pour le nettoyage domestique, en particulier les aspirateurs et les épurateurs ; les robots tondeuses à gazon ne sont apparus que plus tard, et en fait ils sont presque tous basés sur le système de cartographie et de mouvement utilisé par les aspirateurs, notamment le Roomba, grâce à sa robotique avancée. Les versions conçues pour le jardinage, cependant, ont créé des attentes plus élevées pour le simple fait que la quantité de travail physique qui vous permet d’économiser est supérieure à celle nécessaire pour balayer les planchers ou passer l’aspirateur.

Autonomie totale de gestion dès l’installation
Tondre la pelouse a toujours été l’une des tâches les plus difficiles dans la pratique du jardinage, tant pour l’effort physique que pour le temps qu’il prend, il est donc parfaitement compréhensible que la possibilité d’acheter un appareil robotique parfaitement autonome a suscité l’imagination et les désirs de nombreux acheteurs potentiels. Le principal avantage des robots tondeuses à gazon est donc leur autonomie totale.

Leur principe de fonctionnement est simple : la partie mécanique, qui n’est finalement pas différente de celle d’une tondeuse à gazon manuelle, est intégrée à une carte électronique qui supporte du matériel et des logiciels extrêmement avancés, dans certains cas issus de la recherche et développement militaire.

Ils sont équipés de capteurs qui transmettent des signaux en cas de détection d’obstacles, de pluie ou de perte de contact des lames avec le gazon, de systèmes de sécurité électroniques pour bloquer la lame et prévenir le vol, et de puces de contrôle qui transmettent des informations sur l’état de la batterie et le niveau de charge restant.

Le microprocesseur intégré traite toutes les informations reçues des capteurs et des sous-systèmes et les utilise pour cartographier le sol, suivre les routes et s’orienter parfaitement, s’arrêter en présence d’obstacles en mouvement, y compris des personnes et des animaux, suivre le périmètre des obstacles fixes et des bords du jardin, verrouiller automatiquement la lame et émettre une alarme sonore lorsque le robot est soulevé du sol.

Lorsque la batterie est sur le point de s’épuiser, le robot s’arrête également de travailler et retourne à sa station de stationnement, où il reste jusqu’à ce que le cycle de charge soit terminé. Dès qu’il est prêt, il recommence à travailler, atteignant la zone, ou le point exact, où l’interruption a eu lieu.

De toute évidence, le rendement maximal, en ce qui concerne les performances et le niveau de qualité des matériaux et des technologies utilisés pour fabriquer l’appareil, est proportionnel au prix de l’appareil. En effet, les robots de tonte les plus connus et les plus appréciés sont ceux du segment moyen-haut du marché, avec des modèles produits par des marques leaders du secteur, telles que la multinationale suédoise Husqvarna, la japonaise Honda et surtout l’américaine iRobot.

Confort accru et consommation réduite
L’autonomie totale des robots de tonte de l’herbe se traduit par d’autres avantages pratiques, à commencer par une plus grande facilité d’utilisation, particulièrement appréciée des utilisateurs expérimentés, et assure également une plus grande efficacité et une réduction de la consommation, avec un gain considérable sur le long terme.

En effet, l’entretien requis par ces appareils est minime ; contrairement aux tondeuses à gazon manuelles, électriques ou à combustion interne, le moteur ne nécessite pas d’intervention ou de remplacement de pièces d’usure, sauf pour la lame, qui ne doit être remplacée qu’une fois par saison. Les batteries, par contre, peuvent durer jusqu’à quatre saisons, selon le modèle choisi et la classe de performance.

Elles sont beaucoup plus silencieuses que les tondeuses à gazon normales, et donc moins gênantes. Leurs systèmes de sécurité les rendent inoffensifs pour les enfants et les animaux, et ils ont également un impact environnemental beaucoup plus faible ; mais le succès des robots tondeuses à gazon, malgré le coût considérable qui caractérise habituellement ces appareils, a été décrété principalement par le fait que les propriétaires peuvent obtenir le bonus vert et l’acheter avec une déduction fiscale de 36%, à condition que la dépense soit incluse dans un contexte de travail pour la disposition verte des jardins ou parties communes.